Accueil Fascisme secret Le coronavirus : encore une création des fascistes ?

Le coronavirus : encore une création des fascistes ?

6
0
2,110

corona

Le coronavirus est probablement une création des fascistes destinée à terroriser la population, à isoler la Chine, à manipuler les cours boursiers, à tonifier l’industrie médicale. Ce virus peu létal peut avoir été créé en laboratoire pour tester les capacités des Etats à faire face à une guerre bactériologique. Il sert à accroitre le pouvoir de l’armée sur la population, et à faciliter l’enrégimentement des citoyens.

 Les personnes atteintes par ce virus sont peut-être en réalité visées par des satellites et tuées à distance par  ondes des électromagnétiques qui ont la capacité de simuler des symptômes de maladie. Le but est, entre autres,  de créer une panique mondiale, et de tester les réactions des gens.

1) Dans un premier temps, l’épidémie artificielle a visé la Chine, ce qui a permis de lui faire comprendre les capacités dont disposent  l’Otan et des Etats-Unis dans le domaine de la guerre bactériologique. L’économie chinoise a été mise au ralenti par le coronavirus, la production industrielle a été paralysée dans certaines régions, les exportations de l’Empire du Milieu ont été réduites à néant pendant quelques semaines. C’a été l’occasion pour les contempteurs du libre-échange de valoriser le concept de relocalisation de la production, même si l’épidémie touche aussi l’UE et les Etats-Unis.

2) Dans un deuxième temps, c’est l’Europe qui a été la cible du virus, ce qui a « obligé » les Etats à fermer les écoles, les églises, à interdire les manifestations, et même à confiner la population à domicile, en Italie, notamment. Les fascistes ont montré leur pouvoir de maîtriser totalement la population, de ruiner les entreprises, de supprimer la liberté de mouvement de citoyens, de terrifier l’ensemble du peuple. Face à ce complot, les journalistes abrutis gobent stupidement toute la propagande gouvernementale, et propagent  la peur au sein de la population, sans faire preuve du moindre esprit critique.

3) Le prétendu virus a fait chuter les bourses et les cours du pétrole, ce qui permet ainsi aux spéculateurs de réaliser des profits énormes, pendant que certains, eux, perdent de l’argent. C’est par les crises que les financiers se remplissent les poches le plus rapidement. Quand les cours sont stables, les profits sont moindres.

 4) Si la crise économique s’aggrave, les fascistes seront les premiers à en bénéficier. Plus il y a de chômage et de faillites, et plus les partis d’extrême droite se renforcent. C’est par la crise que les nazis ont pris le pouvoir en Allemagne dans les années 30, et c’est comme cela qu’ils espèrent gagner les élections partout dans le monde pour ensuite supprimer toutes les libertés et provoquer une nouvelle guerre mondiale. Le complot fasciste est une réalité comprise par très  peu de monde.

5) Les couvre-feu décrétés par les gouvernements du monde vont mettre des millions de petites entreprises en faillite, ce qui permettra aux grands groupes de récupérer leurs parts de marché. Il s’agit peut-être là du hold-up du siècle.

Le coronavirus peut aussi peser sur l’élection américaine et provoquer la chute de Trump, personnage qui déplait à certains milieux économiques. Le coronavirus a de même causé la chute des prix du pétrole et la ruine provisoire de la Russie, de l’Iran et de nombreux pays du tiers monde.

L’affaire du coronavirus illustre la nouvelle réalité du fascisme, de plus en plus puissant et agressif dans le monde, fascisme qui ose tout, et dont le but final est de supprimer toutes les libertés et de transformer la population mondiale en un troupeau de serfs apeurés, entièrement soumis aux ordres de l’oligarchie malfaisante qui dirige le monde.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par orwell111
Charger d'autres écrits dans Fascisme secret

6 Commentaires

  1. orwell111

    14 mars 2020 à 23 h 27 min

    La fermeture des commerces non alimentaires va provoquer la faillites des petites entreprises qui laisseront ainsi leurs parts de marché aux grands groupes. Tout se passe comme si l’oligarchie mondiale voulait récupérer la totalité de la clientèle mondiale.

    Répondre

  2. orwell111

    15 mars 2020 à 0 h 13 min

    On a parfois l’impression que les fascistes se foutent de notre gueule. Ils commencent par fermer les écoles, puis les commerces, au risque de mettre des milliers d’entreprises en faillite, puis ils vont interdire aux gens de sortir de chez eux et à la fin, toute la planète sera obligée de rester au lit, sauf bien sûr les flics, les militaires et les oligarques. Ca commence à suffire…

    Répondre

  3. orwell111

    16 mars 2020 à 9 h 28 min

    Pourquoi les britanniques qui n’ont pris aucune mesure sont-ils moins infectés que les Italiens ? La contamination s’opère-t-elle dans les hôpitaux ?

    Répondre

  4. Hubert

    19 mars 2020 à 20 h 36 min

    Les pays qui n’ont pas pris de mesures de confinement sont moins atteints que ceux qui confinent durement.

    Répondre

  5. mcfr

    29 mars 2020 à 12 h 11 min

    Cette attaque au coronavirus apparaît de plus en plus comme un règlement de comptes entre fascistes, certaines branches de l’oligarchie en attaquant d’autres ; de nombreux hommes politiques sont victimes de ce virus, même si peu en meurent pour l’instant. En France, l’ancien militant d’extrême droite devenu sarkozyste, Patrick Devidjian est décédé fin mars du virus. Estrosi, Boyer et Jacob sont toujours sous traitement, de même que Boris Johnson. L’économie est à l’arrêt et ne pourra redémarrer que par un endettement massif qui profitera aux prêteurs. Les réchauffistes se réjouissent de l’arrêt de la production industrielle. Le complot continue.

    Répondre

  6. mcfr

    31 mars 2020 à 8 h 40 min

    Il est possible que le coronavirus, comme le virus de la grippe ne supporte pas la chaleur. C’est ce qui expliquerait la diminution des contaminations en Chine et bientôt en Europe et non le confinement. Pour l’instant, le coronavirus n’a fait « que » 30.000 morts dans le monde, contre 500.000 pour une grippe forte. Par contre le confinement risque de tuer des milliers d’entreprises et de provoquer une crise économique de l’ampleur de celle de 1929. Tout ce passe comme si il s’agissait d’un plan prédéterminé pour détruire la prospérité et plonger la planète dans le chaos, dans le but de faire émerger un ordre nouveau, très probablement d’inspiration fasciste. Pour être clair, le but final des conjurés est de supprimer toutes les libertés.

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Manif contre le Mind Control du 17 Juin 2017

      La manif contre le harcèlement électronique boycottée par tous les mé…