Accueil Islamophobie génocidaire Claude Hermant : le fantôme du procès Charlie

Claude Hermant : le fantôme du procès Charlie

0
0
269

 

claudeher

Le nom de Claude Hermant semble ne pas avoir été cité une seule fois lors du procès Charlie. Alors qu’on a disserté pendant des heures sur les cas d’Amédi Coulibaly et des frères Kouachi, des jeunes issus de milieux très défavorisés, qui seraient brusquement devenus des « islamistes » et auraient décidé de massacrer la rédaction de l’hebdo satirique, personne n’évoque le cas Hermant, un ancien membre du DPS, le service de sécurité du FN, un indicateur de la gendarmerie et des douanes, un sous-traitant de la DGSE, selon le juge Trévidic.  Hermant semble être le chaînon manquant entre les prétendus islamistes, en réalité des délinquants et des psychopathes manipulés, et leurs commanditaires fascistes, ceux des services secrets, des partis fascistes, et des divers services de sécurité.

Les fascistes veulent nous faire croire qu’Hermant a vendu des armes à un intermédiaire sans savoir que ces armes allaient servir à un attentat contre l’hypercacher. C’est peu probable sachant qu’Hermant comme son ami Serge Ayoub, sont deux judéophobes notoires, comme a peu près tout le monde au RN, y compris ceux qui couinent contre le prétendu antisémitisme musulman.

Les fascistes ont toujours détesté l’équipe de Charlie qui les insulte depuis des décennies, même si les dessinateurs sont eux aussi des racistes patentés, pour une grande partie d’entre eux. Le pire ennemi du raciste, c’est le raciste, la haine que ces gens éprouvent pour les musulmans, n’étant en réalité que le symptôme visible d’un déséquilibre mental plus général.

On remarque juste que les médias refusent de parler du cas Hermant, dans la mesure où cela pourrait atténuer la responsabilité des musulmans et limiter l’impact de la propagande likoudo-lepéniste dans l’opinion.

Les médias sont aux mains des racistes et des fascistes. Toutes les informations qui gênent la progression du fascisme dans le pays sont occultées partout. La plupart des journalistes sont proches de l’extrême droite, qu’elle soit nationale ou israélienne. Très peu font sérieusement leur travail. Dans le cas Hermant, La Voix Du Nord, Marianne et l’Express ont assuré le service minimum, sans donner au scandale que représente cette affaire, le retentissement qui aurait été nécessaire,  alors qu’elle  n’est vraisemblablement que la  partie émergée de l’implication fasciste dans le terrorisme, en France et ailleurs dans le monde.

La duplicité médiatique envers le fascisme commence à dépasser les bornes.

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par orwell111
Charger d'autres écrits dans Islamophobie génocidaire

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Elections : le discours raciste fait perdre

Les politicards français n’ont toujours pas compris que le discours raciste faisait …